Biographie


Mon minois. Crédit photo : Marysa Merlo
Mon minois. Crédit photo : Marysa Merlo



J’ai toujours été passionné de son. De radio d’abord, et d’information ensuite. Avec l’arrivée de l’Internet, le son a pris un essor considérable. Qui imaginerait aujourd’hui diffuser une vidéo ou un podcast de piètre qualité sonore !

Le son est partout : dans les vidéos, les diaporamas, les podcasts audio, les musées, les salles d’attente, les formations en ligne... Plus que le son en lui-même, c’est ce qu’il apporte au message qui m’intéresse. C’est sa position dans un document audio ou vidéo qui me plaît d’écouter et de travailler. Je suis un érudit de son. Je fais entrer dans mes oreilles et traitent quotidiennement des heures de flashs info, de chroniques, d’émissions, d’interviews, de magazines, de bruitages, etc.

Des bouts de podcasts



Ma carrière commence dans le monde des médias en 1996, comme journaliste de presse écrite. Je n’ai à l’époque qu’une approche consumériste du son. Je l’écoute et le consomme, comme n’importe quel auditeur.

Au début des années 2000, la bulle internet s’ouvre. Un nouveau média arrive. La presse écrite prend le vent. Il faut penser à modifier le cap.

C’est ainsi que le journaliste que je suis pense à troquer son stylo pour un micro. D’abord avec du matériel simple et des logiciels grand public. Il n’est pas question, au départ, de faire du grand reportage, juste des bouts de podcasts.

Plus un technicien qu’un artiste



Puis, poussé par les nouvelles technologies, le son prend de l’importance. Les webvidéos et les podcasts audio se professionnalisent. Tous avons pris conscience qu’autant sinon plus que l’image, le son apporte une valeur ajoutée indiscutable au document audiovisuel. Dans le même temps, j’ai opéré une maîtrise du sujet sonore. Mon savoir-faire s’est étoffé. Le matériel et les logiciels que j’utilise aujourd’hui sont destinés aux professionnels.

Je suis plus un technicien qu’un artiste. J’apprécie de travailler en équipe. Je suis rigoureux, réactif, précis. J’aspire à mener toujours plus loin les tâches qui me sont confiées. Vous avez les idées et les images, je suis là pour leur donner le plus bel éclat !