Articles - Reportage

Quand les nantais marchent pour le climat

Comme dans bien des villes de France, les nantais sont descendus dans la rue hier pour marcher pour le climat. Ils seraient 10.000 à avoir battu le pavé.

Ambiance bon enfant à Nantes pour la marche mondiale pour le climat. Comme partout ailleurs en France et dans quarante pays du monde, la cité des Ducs a vécu ce vendredi après-midi au rythme des pas et aux chants des lycéens et de leurs aînés. Partie à 14H00 du centre de la ville, la manifestation s’est dirigée tranquillement vers la préfecture, la place Sainte-Croix, le château des Duc et est revenue à son point de départ vers 16H00. Pendant les deux heures qu’a duré le défilé, aucun incident n’a été à déplorer. Les manifestants se sont déplacés dans le calme, sans débordement.

Plus de trois degrés



L’instigatrice de cette journée est Greta Thunberg, une jeune suédoise. C’est elle qui, du haut de ses 16 ans, est montée au créneau lors de la vingt-quatrième conférence mondiale sur le climat. A cette occasion, elle a rappelé aux adultes qu’ « ils ne faisaient pas grand-chose pour protéger la planète ». Et que s’ « ils continuaient de ne rien faire, la terre se réchaufferait de plus de trois degrés à plus ou moins long terme, avec les conséquences qui vont avec ».

10.000



C’est ce qui a motivé les jeunes nantais et les autres à descendre dans la rue ce 15 mars. Selon les autorités, ils étaient 10.000 à avoir battu le pavé. Forts de leur succès, les lycéens se voient déjà poursuivre le mouvement. Certains appellent à manifester à nouveau, pourquoi pas dès vendredi prochain.